1er jour après la sortie de l'hopital pour moi !!!

Mon accouchement ne c'est pas bien passé, j'ai encore du mal a réalisé ! le vendredi 8 avril 2011 au matin, je suis allé au urgence parce que j'avais mal a l'estomac, j'étais a 32 semaines et 6 jours de ma grossesse, et en quelques heures je suis tombé en pré-éclampsie (tension artérielle énorme + protéine dans les urines + plaquette qui descende en flèche + oedeme) et en plus de cela mon bébé commencé a avoir une faiblesse cardiaque , son coeur ralentissé lors des quelques contraction que j'ai eu.

j'étais paniqué , mon mari étais là heureusement.

j'étais emmené au bloc en urgence, les médecins mon fait un archi pour l'anesthésie (péridurale sauf que le produit est injecté dans le liquide rachidien) cela agit plus vite qu'une péridurale car la péridurale n'étais pas envisageable car trop longue a agir, et m'endormir complétement n'était possible non plus , car trop dangereux.

ma petite fille est née avec donc 2 mois d'avance à 22h51, et elle avais un retard de croissance non détecté avec la naissance, elle faisait 1,320 kg pour 38 cm. Elle a eu un souci d'oxygénation mais sans conséquence.

Le pire c'est que je ne l'ai pas entendu quant j'étais au bloc quant ils l'ont sorti , j'ai eu très peur ! mon mari n'étais pas la encore, il ne l'ont fais rentré qu'après. j'ai entendu que ma tension n'allais pas , quelle étais trop bas. je tremblé de partout et je pleuré ! c'était vraiment pas facile !

je n'ai pas vu mon bébé tout de suite car par la suite j'étais dans la salle de réveille. ma fille étais en réanimation néonatale. je n'ai su qu'après qu'elle aller bien. je suis monté la voir que vers 3h du matin, on l'a mis sur moi en peau a peau mais j'étais tellement choqué par sa petite taille que j'avais vraiment du mal a me sentir bien avec elle. c'était brutale! Elle étais sous assistance respiration (sipap) pour juste aidé un peu , elle l'a garder 3 jours puis les medecins lui ont enlevé car elle respiré seule. elle a fais quelques apnées et elle fais encore quelques bradycardie qui se rétablissent seules en quelques seconde, ont m'a dit que cela étais du a sa prématurité et que c'était normale. elle va resté a l'hopital encore un bon moment , le temps quelle devienne autonome.

bebe13-04-11.jpg

moi je suis parti hier de l'hopital sa a étais un moment imper dure car la laissé loin de moi n'est pas evidant. nous habitons a 1h de l'hopital ou elle est actuellement. elle sera rapatrié peut être en fin de semaine prochaine dans l'hopital plus proche de chez nous a 20 minutes. si elle prend le poids nécessaire a cela. Je vais essayer d'y aller tout jours mais je suis obligé de trouvé des chauffeurs pour me conduire la voir car je ne suis pas encore assez en forme pour pouvoir le faire toute seule.

c'est mon 1er bébé, je suis heureuse d'être maman mais je ne réalise pas bien encore parce que se n'est pas moi qui peu m'en occupé. je l'ai eu plusieurs fois en peau a peau mais je ne peux pas faire grand chose de plus pour elle. Je me sens mal quant je pense a tout sa ! je sais que sa va passé avec le temps , mais c'est une souffrance morale qui aura du mal a passé tant que ma petite fille ne sera pas avec moi a la maison. Je sais que les puéricultrices sont la pour elle et qu'elles s'en occupe très bien, mais c'est pas si facile a vivre d'être dans cette situation là !

le 22/04/2011 , 2 semaine a près l'accouchement je m'en veux en se moment ,je suis fatigué et faire la route pour aller a l'hopital tous les jours (180 kms alllé-retour) n'est pas possible, même en me faisant conduire ! au bout de 2 jours consécutif a y allée , je craque autant physiquement que moralement !

ma petite puce vas bien et heureusement ! elle prend bien du poids elle fais aujourd'hui 1,465 kg mais être loin c'est dure ! pourtant je sais qu'elle est bien prise en charge dans le service néonatalogie en soins intensif mais bon! on nous dit aussi que le contact "peau a peau" est super important et qu'elle a besoin de sa maman , alors je peux pas m'empêcher de culpabilisé quant je ne peux pas y allé. je le vie comme une torture morale, mais je sais que je ne peux rien y faire. c'est a la limite c'est plus moi qui est besoin d'elle en se moment qu'elle qui a besoin de moi ! on ne contrôle rien !

pour l'instant le rapatriement dans l'hopital plus proche de chez moi a était repoussé parce qu'il n'y a pas de place et il faut qu'elle face 1,5 kg (en debut de semaine prochaine sa sera bon , je pense) donc l'hopital ou elle est actuellement rappellera en début de semaine prochaine pour voir si il y a une place.

bebe3.JPGbebe2.JPGbebe4.JPGbebe5.JPG