N'importe qui peut devenir un vampire si les décisions qu'il prend dans la vie l'entrainent sur le mauvais chemin. D'après les récits de la mythologie et du folklore, le risque encouru est immense.
Rencontre avec un vampire : comme le relatent de nombreux ouvrages littéraires, la morsure ou le baiser d'un vampire suffit à faire d'une personne un mort-vivant.

Le phénomène se produit immédiatement après le décès ou plus tard, selon le type de vampire ayant perpétré d'attaque. Car, telle la chauve-souris vampire, l'agresseur peut revenir nuit après nuit vider lentement sa victime de son sang ; ou bien il peut la tuer tout de suite, la transformant aussitôt en revenant avide de sang.

Magie Noire : celui qui pratique la magie noire est sûr de se relever de son tombeau.

Vie de Mécréant : celui qui est méchant, violent ou criminel risque de subir la malédiction du vampire. Les prostituées, les menteurs, les voleurs, les personnes adultères, les apostats et bien évidemment, tous les vilains du répertoire doivent s'attendre à ce que leur dépouille reçoive, après décès, le châtiment destiné aux vampires.

Dans certains cas - si le vampirisme résulte d'une excommunication -l'absolution peut survenir, sinon une vie de mécréant garantit à tout coup un avenir de mort-vivant.

Vengeance d'un Meurtre : seul celui qui tue pour venger un meurtre peut échapper au vampirisme.
En Grèce si un assassin demeure impuni, la famille de sa victime peut être frappée de vampirisme - ou du moins hantée par l'esprit du mort. Si le criminel reste introuvable, un proche parent, un ami ou le conjoint fait l'affaire.

Amour sans Bonheur : dans la mythologie assyrienne, ceux qui connaissent l'amour mais pas le bonheur continuent de vivre après leur mort. Les célibataires aussi risquent de devenir des vampires.

Surtout ceux et celle qui meurent vierge.
Lycanthropie : l'état de loup-garou débouche souvent, après la mort sur le vampirisme.
Les causes supposées à l'origine de la lycanthropie sont nombreuses : se faire mordre par un loup ou un loup garou ; boire de l'eau dans une empreinte de patte de loup ; manger un mouton égorgé par un loup ; naître avec une épaisse toison sur tout le corps.

Malédiction : celui qui meurt alors qu'il est sous le coup d'une malédiction sortira de sa tombe comme revenant.

Les condamnations les plus graves sont celles des parents sur leurs enfants.
loup garou humain.JPG

Le loup-garou symbole de l'agressivité humaine et de l'instinct animal, est souvent apparenté au vampire.

Le vampires germanique Nachzehrer peut aussi tuer en se servant de son ombre, qui ne doit sous aucun prétexte tomber sur vous (ou sur un défunt).