Certaines personnes ont le malheur de naître frappées de cette malédiction. Ce sont des âmes par avance perdues, dont le destin diabolique est inévitable.

Elles passent gêné ralement leur existence dans 1'ignorance de ce qui les attend plus tard - sinon, elles vivraient dans la peur constante du pieu et du bûcher.

Elles n'ont guère le choix : presque à coup sûr, après leur mort, elles reviendrons comme vampires.

Naître coiffé : la coiffe est une fine membrane qui enveloppe le ftus dans l'utérus. Il arrive que le bébé vienne au monde avec une partie de ce film encore collé à sa tête. Dans certains pays, le fait passe pour un bon présage, qui dote l' enfant d' un sixième sens ou le protège de la noyade.
Dans d'autres régions, la coiffe, surtout si elle est rouge foncé, indique qu'à son trépas, l'enfant deviendra un vampire. La seule parade est de dessécher puis de brûler la muqueuse pour la mélanger à la nourriture de l'enfant. Faute de quoi, à son décès , son corps devra subir le traitement infligé aux vampires.

Enfant de sorcière : toute personne pratiquant la magie noire, la sorcellerie ou le satanisme joue avec la vie de ses enfants. Le rejeton d'une femme pendue, noyée ou brûlée vive comme sorcière risque de revenir comme vampire.

Enfant du diable : attraper le mauvais il devrait suffire à transformer un ftus en vampire. La mère qui connaît charnellement Satan a l'assurance de donner le jour à un vampire, voire à l'antéchrist en personne.
Les enfants issus de populations avec des incubes sont grands. très robustes et sacrément effrontés >> précise le révérend père Ludovico Maria Sinistrari dans de "Demonialitate". Il les juge; arrogants au-delà des mots, et désespérément mes chants.

Enfant Illégitime : le nosferatu ou << vampire "vivant'' est généralement le rejeton illégitime de deux personnes illégitimes >>, écrit Emily de Laszowska Gerard, auteur de The Land beyond the Forest << mais même une lignée sans tache ne peut garantir quiconque de l'intrusion d'un vampire dans son caveau de famille, puisque toute personne tuée par un nosferatu devient elle aussi un vampire après sa mort.

Septième fils : être le septième fils du septième fils est considéré soit comme une bénédiction, soit comme une malédiction. pour les Irlandais, cet enfant reçoit le don de guérison et de seconde vue ; pour les Roumains, C'est une garantie de vampirisme.

Naître un jour de fête religieuse : dans certains pays Slaves et en Grèce, on tient pour une malédiction - et un signe absolu de vampirisme - de naître un jour de fête religieuse.