Gauvain (Gawain)
gauvin.jpg
Gauvain est le neveu du roi Arthur. Il fait partie des premiers chevaliers que le roi, aidé par Merlin, nommera à la Table Ronde.
On trouve plusieurs équivalents celtes de son nom : Gwalchmai et Gwalchmei (Faucon de Mai ou Faucon des plaines) ainsi que Gawain.
Dans la Quête du Graal, il est le représentant le plus éloquent de cette couche guerrière sans Dieu et sans transcendance, alors qu'à l'opposé se retrouve Galaad, le chevalier élu, le chevalier parfait.
En Gallois Gwalchnai ,était le chevalier le plus courtois de la cour d'Arthur.
C'était un tenant de la pure chevalerie et l'ennemie de Sire Lancelot.
La plus extraordinaire aventure de Gauvain concerne le Géant vert. Un soir de nouvel An un géant vert fait irruption dans le palais du roi Arthur et défie les chevaliers de la tables ronde en un combat avec décapitation afin de tester le courage des guerriers Irlandais .
Gauvain accepte et coupe la tête de l'étranger d'un seul coup. La tête roulant sur le sol, la cour royal se détend et pense que les épreuves sont terminées. Mais à la surprise générale, le géant se comporte comme si rien ne s'était passé.
Il se penche calmement, ramasse sa tête et enfourche son cheval. Du haut de sa selle , il dirige sa tête coupée vers Gauvain et lui donne rendez vous un an plus tard près d'une chapelle isolée pour un combat à la hache. En route vers ce dangereux rendez vous, il fit une halte chez Sire Berciliak de Hautdésert qui avait une très belle femme.
Gauvain était terriblement tenté par cette femme, mais il réussit à repousser ses avances pendant deux jours.
Cependant, le troisième jour, Sire Gauvain accepta une écharpe verte, ce qui était le symbole porté habituellement par un chevalier en signe d'amour pour sa dame. Arrivé face à son dangereux ennemi, Gauvain s'aperçut que le géant vert n'était autre que Sire Berciliak lui-même (Cette transformation est due à la Fée Morgane) .
Par trois fois il lança la hache vers le cou de Gauvain. Les deux premières fois, le coup fut dévié car il n'avait pas trahi l'hospitalité de son hôte. La troisième fois, il reçut une coupure légère qui le fit trésaillir.
Il n'eut pas la tête coupée car il n'avait accepté l'écharpe verte que par manque de savoir-vivre.
Cependant Gauvain comprit que la courtoisie est loin de la pureté morale, et il porta ensuite toujours cette écharpe pour se souvenir de cet écart de conduite.
Bedwyr
arthur2.jpg
Dans la mythologie Galloise, était un guerrier Manchot.
Il resta auprès du roi Arthur lorsque celui-ci fut mortellement bléssé.
C'est également lui qui lança l'épée excalibur dans le lac selon les instructions du roi et qui porta le corps d'Arthur sur le bateau qui devait l'emmener à Avalon.
Mordred
MORDRED.JPG
La légende veut que la parenté de Mordred avec le roi Arthur soit plutot flou. Neveu d'Arthur, Mordred apparaît tel le plus ténébreux des personnages du Cycle Arthurien car il est également représenté comme le fils incestueux d'Arthur conçu avec sa demi-soeur Morgane sous l'emprise d'un filtre magique.
Merlin avait prédit cette naissance.
Le Roi Arthur voulut se débarrasser de cet enfant incestueux et envoya tous les enfants nés le même jour que Mordred dans un bateau mais le bateau coula et seul Mordred survécu.
Jusqu'à l'age de 14 ans il a été élévé par un brave homme du nom de Nabur, puis fut amené à la cour où ses véritables origines lui furent révélées.
Il devint un temps chevalier d'Arthur et participa à quelques joutes et tournois mais perdait la plupart du temps, il ne respectait d'ailleurs que très rarement les règles de courtoisie qui régissaient les tournois, ne faisant qu'augmenter sa réputation de chevalier traître.
Il était détesté par les autres chevaliers pour son caractère fourbe et sournois. Il a d'ailleurs tué Sir Lamorak, traitreusement, alors que celui-ci se préparait à partir à la Quête du Graal.
Pendant qu'il combattait en Bretagne, Arthur avait chargé Modred de la régence, mais son "neveu" avait comploté et essayé de prendre le trône, et forcé Guenièvre à l'épouser.
Traître parmi les traîtres, Mordred couvrira de honte la reine Guenièvre en dévoilant sa passion pour Lancelot du lac.
Chassé de l'Ordre de la fraternité des Chevaliers de la Table Ronde, Mordred soulèvera une armée, puis défia Arthur, a son retour une terrible bataille eut lieu près de Salisbury, et la plupart des chevaliers de la Table Ronde furent tués, y compris Modred.
Arthur, qui avait lui aussi été mortellement bléssé, fut emporté à Avallon, dans un bateau noir, par trois femmes mystérieuses.
Owain
owain.jpg
Est , dans la mythologie irlandaise, le fils d'Urien. Lorsque l'un de ses compagnons fut vaincu par un mystérieux Chevalier Noir, Owain partit à la recherche de cet étranger.
Il le bléssa sévèrement mais ne le mit pas à terre, et lorsque le chevalier galopa jusqu'au château voisin, il l'y poursuivit pour se retrouver presque prisonnier entre ses murs. Owain fut sauvé par une femme nommée Luned qui lui donna un anneau d'invisibilité.
Bientôt, le maître du château, le Chevalier Noir, mourut de la blessure qu'Owain lui avait infligée. Owain persuada Luned de plaider sa cause auprès de la veuve, sans se soucier de son chagrin. Elle réussit si bien qu'elle consentit à l'épouser.
Il devint donc le mître du Château de la Fontaine. Mais Arthur s'inquiétait de la longue absence d'Owain, et il envoya un groupe de chevaliers à sa recherche. Owain revint finalement avec eux à la cour du roi Arthur, et il oublia peu à peu sa femme.
Lorsqu'une femme en colère se présenta à la cour pour accuser Owain de tromperie, traîtrise et déloyauté, il fut envahi de honte. Plein de remords, il s'enfuit dans la forêt et s'engagea dans une vie d'ermite.
Il y serait mort si une noble femme n'avait utilisé une potion magique pour lui redonner la santé.
Owain reprit ses armes tua un dragon et gagna l'amitié d'un lion. Le chevalier et le lion eurent de nombreuses aventures.
Entre autres, ils sauvèrent Luned de la mort par le feu et tuèrent un géant.
Owain retourna au Château de la Fontaine où il se réconcilia avec sa femme. Il semble qu'ils passèrent le reste de leur vie à la cour d'Arthur.